Tous les articles par titibreuil

Allemagne (au cœur de la forêt noire) 2 ème Partie (suite et fin)

 

 

 

Les cascades de Todtnau

Au cœur des montagnes de Todtnau, en Haute Forêt-Noire, entre les stations de vacances de Todtnauberg et d’Aftersteg, les cascades de Todtnau se déversent d’une hauteur de 97 m dans les profondeurs et sont les plus hautes cascades naturelles de Bade-Wurtemberg, un spectacle à couper le souffle.(info:https://www.tourisme-bw.fr/attractions/les-cascades-de-todtnau-2ef677d425)

En route pour une petite grimpette qui semble soft au départ mais qui va nous réserver des surprises…

Allemagne (au cœur de la forêt noire) 2 ème Partie (suite)

Pour la suite de cette deuxième partie, direction le lac SCHLUCHSEE

Nous ferons une très courte halte car comme vous le voyez le temps n’est pas de la partie et nous allons plutôt continuer sur le point suivant …


Le Musée Hüsli

Après la construction de la maison en 1912 en tant que résidence d’été de la chanteuse Helene Siegfried, née à Lörrach, elle est devenue un musée du quartier de Waldshut depuis sa mort en 1966.

Depuis sa construction en 1912, l’équipement a été collecté dans les fermes de la région et constitue aujourd’hui une précieuse collection d’art populaire de la Forêt-Noire, en particulier des XVIIIe et XIXe siècles.

Alors en avant pour une petite visite.. Avec son toit tombant très bas, ses salles accueillantes aux plafonds, portes, placards peints et ses poêles en faïence, elle fit de sa « Hüsli », comme elle appelait elle-même sa maison, une œuvre d’art totale.

Elle collectionnait les horloges, la porcelaine et la peinture sur verre, les tableaux, le verre et les sculptures en bois : l’ensemble est conservé dans un intérieur resté en l’état d’origine. La collection amassée avec amour par sa propriétaire comprend des objets d’art sacré et profane, de nombreux objets d’usage quotidien. Tout est authentique, ancien, et pour l’essentiel gardé en l’état, comme si la chanteuse allait franchir la porte à l’instant pour revenir vivre dans sa belle maison.

 

 

 

 

 

 

Bon, le temps ne s’améliore pas donc direction le 4×4 pour sécher un peu . Nous allons prendre la direction de la source du Danube pour découvrir une curiosité à ce sujet.

Quand on vient  en Forêt-Noire il faut s’accommoder du temps … c’est une région très verte ……


DONAUESCHINGEN

En premier nous allons visiter l’église St Johann. Cette jolie petite église surplombe la source du Danube. Elle est de style baroque, bien rénovée et très lumineuse.

Cette église est construite dans un style baroque bohémien

En entrant ce qui frappe en premier c’est la blancheur des murs qui font ressortir de magnifiques peintures et sculptures. La Maître Hôtel en bois sculpté vaut le détour.

 

 

 

 

 

 

 

La source du Danube

Le bassin de la source officielle, dans le parc du château, a été aménagé en 1875 à la demande du prince Charles Egon III de Furstenberg (1820-1892)

 

 

 

 

L’eau qui jaillit entre l’église collégiale saint-Jean et le château de Donaueschingen

La statue intitulée « Die Baar » qui symbolise le relief en forme de plateau où le fleuve prend ses sources1, montre à une jeune fille, le Danube. Réalisée initialement mais non achevée par Franz Xaver Reich en 1875 l’oeuvre a été relevée et intégrée dans un cadre en marbre par Adolf Heer.

 

 

Une tradition voulait qu’autrefois, les hôtes du château prennent un bain dans le bassin quelqu’en soit la saison …Tout autour de la source ,les signes du zodiac sont gravés dans la pierre.Autre point à visiter absolument :

La brasserie des Princes de Fürstenberg

La bière de la brasserie Fürstenberg à Donaueschingen passe par une des meilleures bières du monde à juste titre. Visites de la brasserie : Lundi – vendredi à 14.30, mais surtout profiter d’une table en terrasse pour déguster la bière pression, avec modération bien sûr…

Et moi j’ai pas droit à une petite mousse ?

Les serveurs et serveuses sont en habit traditionnel

Et question bières, ils n’en manqueront pas ….

Le centre ville de Donaueschingen a été reconstruit après l’incendie de 1908 avec une vision architecturale perspicace. Les éléments de l’Art Nouveau et de l’Historicisme dominent les façades dans la Karlstraße.

 

 

 

 

Aller, clap de fin de la journée, direction le bivouac

Plus tranquille , impossible … juste la nature et un autre baroudeur a la dimension  plus encombrante


Journée trekking , en avant, bien chaussé et avec des bâtons de marche …

 

  • Départ Schattenmühle
  • 11 135 Pas
  • distance parcourue 8,4 Km
  • Dénivelé 340 m
  • Temps: soleil et 24°c
  • 60% forêt, 10% plaine, 30% crapahute .

Direction le bas de la vallée pour aller faire un petit pique-nique au bord de la rivière qui serpente au creux du vallon. Une multitude de chemins s’entrecroisent dans tous les sens et il est difficile de savoir lequels prendre sans une bonne carte d’étamajo . Alors nous partons au feeling …

 

 

 

Mais enfin le fond de la vallée laisse apparaitre un petit coin idilique pour un petit pique nique, encore un pont de bois à passer et nous y seront.

Et voilà , tranquille pour une petite dégustation de sandwichs maison.et pour jouer à Koh-Lanta maison …Bon, il vat faire demi-tour ou quoi… Sinon il vat revenir trempé

 

Il est tard et nous devons maintenant remonter, toujours en profitant de se beau paysage.


Nous allons vers notre 5 ème bivouac, lui aussi avec son originalité puisqu’il se situe dans une fabrique de bières…

Coté culinaire ,nous testons une espèce de pâte ou pâté de jambon de la forêt noire … enfin peut-être…

 

 

 

 


Le Titisee est un lac d’origine glaciaire, il s’est constitué derrière une moraine remontant à la glaciation de Würm. Ses caractéristiques et ses dimensions en font le parfait symétrique du lac de Gérardmer côté français. La ville de Titisee-Neustadt, qui s’est développée au nord-est du lac, profite largement du tourisme.

 

 

Le lac offre de bonne balade en bateau moteur ou électrique et aussi en pédalo (quand il fait beau)

Titisee est l’endroit idéal où passer du bon temps en famille, entre amis ou en amoureux. Titisee n’est pas très grand. Vous aurez rapidement fait le tour à pied. Profitez-en pour faire une pause gourmande dans l’un des salons de thé du village, et dégustez une part de gâteau Forêt Noire, la spécialité du coin ! Côté salons de thé et restaurants, vous aurez l’embarras du choix !

Coté boutiques de mode ou babioles en tous genres vous n’aurez que le choix mais attention au « made in Taïwan » la chine possède la moitié des magasins.

 

 

 

Et voilà la pluie nous a rattrapé …et le froid aussi…Unis à mon copain la « saucisse » de Titisee, je vous dit à la prochaine visite toujours plus haut ….

 

 

 

 

 


Le sommet du Feldberg 1493 m

 

 

Le Feldberg est le point culminant du massif de la Forêt-Noire, 1 493 m. Situé au sud-est de Fribourg-en-Brisgau,Il accueille une station de ski de taille moyenne, avec 14 remontées mécaniques et 26 km de pistes de ski alpin.=et des tremplins de saut à ski. Le Feldberg dispose du plus vaste domaine skiable de la Forêt-Noire.En route pour le sommet, muni de bonnes chaussures de marche nous commençons par un sentier bitumé, mais très vite il va laisser place à un sentier en terre au dénivelé important. Le panorama nous laisse admirer la forêt qui s’étend à perte de vue.Le paysage varié autour du sommet principal du massif offre de nombreuses possibilités d’activités de plein air. Que ce soit en randonnée dans les vallées, Grimper en montagne ou des promenades relaxantes  – il y a ici quelque chose à découvrir pour tous les amoureux de la nature. La diversité de la nature et les vues impressionnantes font de cette région une expérience unique.

Un radar pour les randonneurs !!! Mais non, il s’agit d’un Photos-book, gratuitement recevez par internet un souvenir du sommet.En quelques minutes, clic clac dans la boite puis sur votre GSM.

 

 

Oups, le temps passe très vite, il est grand temps de redescendre…

 

 

 

 

 

Une petite pose, j’ai mal aux pattes …….

De retour à la station, visiblement nous ne pouvons pas dormir sur les grands parking, malgré qu’en cette saison il ni a pas grand monde. Un rapide coup d’œil sur la montre (17H00) il est grand temps de trouver soit un bivouac soit un camping …

 

 

Ce sera un camping, il a fallu parlementer avec le gérant car nous avions dépassé l’heure d’arrivée… mais une employée Française a convaincue son patron de nous laisser entrer, ouf …

Ce soir le chef prépare du poisson pané au riz de Camargue et tomates frites, Humm….

 

Et une petite partie de 421 avec la déesse Shiva…

Et moi je vous présente mon nouveau copain de voyage trouvé dans une petite boutique local sous une pluie battante. Un gnome de la Forêt-Noire

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Allemagne (au cœur de la forêt noire) 2 ème Partie

Cette deuxième partie va nous emmener à Fribourg en passant par la région des lacs Schluchsee et Titisee sans oublier Donaueschingen (source Danube), une Rando forêt de Schattenmühle ,  le sommet du Feldberg (1493m), Chute  Todtnauberg (pont passerelle)…Bon alors en route ….vu le programme de cette partie on va avoir mal aux patounes...


SCHLUHUWANAPARK

Au nom imprononçable, cette balade permet d’apprécier la nature renaissante suite aux dégâts subis par la forêt lors de la tempête Lothar de fin décembre 1999. L’idée de la création du sentier date de là. Avec le bois des arbres abattus par le vent et les souches, a germé l’idée de créer ce sentier en boucle d’environ 2 kilomètres accessible à presque tous.

 

 

Le parcours est agrémenté de nombreuses sculptures dont la plupart sont peintes. Elles représentent des personnages ou des animaux.
Ballade ombragée très sympa.

C’est parti pour deux bonnes heures de  découverte forestière, le temps n’est pas vraiment de la partie mais il ne pleut pas. Un avantage la forêt est presque vide de toutes formes humaines, où presque … Nous vous laissons découvrir les petites merveilles de sculptures peintes découvertes au détour d’un sentier ou cachées derrière les feuillages d’une haie d’arbres .

Un peu de détente, ici on joue de la musique … ou du moins on essaye …

 

 

 

 

Et ici, on s’entraine pour les prochain jeux Olympique …

Fini de jouer avec les pantins de bois, maintenant direction le ravitaillement boissons .

On ne peut pas partir sans  visiter une fabrique de bière …

 

 


Brasserie Badische Staatsbrauerei

Bienvenue au pays de la bière Tannenzäpfle ! Les plaisirs d’une bonne dégustation vous attendent à 1000 m d’altitude en Forêt-Noire.

La brasserie a été fondée en 1791 par le Prince-abbé de l’Abbaye de Sankt-Blasien  afin d’encourager le développement économique de la région. En 1806, la propriété en fut transférée au Grand-Duché de Bade. La brasserie prit le nom de Großherzoglich Badische Staatsbrauerei Rothaus (Brasserie grand-ducale d’État du Bade Rothaus) jusqu’à l’abolition de la monarchie en 1918.

En 1919, elle fut nommée Badische Staatsbrauerei Rothaus (Brasserie d’État du Bade Rothaus). Bien que la brasserie soit aujourd’hui la propriété exclusive du land de Bade-Wurtemberg, le successeur du Land de Bade, ce nom a toujours cours.

Les bières de la brasserie sont vendues dans des bouteilles de 50 ou 33 cl, le nom de la version 33 cl comportant le mot Zäpfle, qui signifie « petite pomme (de pin) », en référence à la Forêt-Noire dans laquelle se trouve la brasserie

Les étiquettes présentes sur les bouteilles figurent une jeune femme blonde en tenue traditionnelle, appelée Birgit Kraft. Ce nom est un calembour : dans le dialecte alémanique local, « Bier git Kraft » (« Bier gibt Kraft » en allemand) signifie : « la bière donne de la force »

Durant les années 1990, Rothaus a connu une forte croissance de ses ventes et a accru sa popularité au-delà du Bade-Wurtemberg. L’usine c’est considérablement modernisée pour faire face à la demande internationale du marché de la bière.

 

 

 

On ne pouvait pas repartir sans une petite dégustation ..


Direction maintenant la tour panoramique de Riessenbühlturm,

Si vous êtes sans un guide ,elle est difficile a trouver, on là voie de loin, mais il faut utiliser son sens de l’orientation pour trouver le bon chemin qui y mène, les panneaux de signalisation sont très rares.

 

 


la tour panoramique de Riessenbühlturm

 

 

Après une bonne demi heure de marche à travers la forêt, on arrive au pied de la tour. Il reste encore 140 marches à gravir pour voir un panorama somptueux sur La région. 

 

 

 

 

La grimpette depuis le centre village se fait en 3/4 h environ, par des chemins plus ou moins bien pavés, certains étant particulièrement désagréables (cailloux qui roulent, etc …)

La montée semble les avoir épuisés … et pourtant Il reste encore 140 marches à gravir pour voir un panorama somptueux sur La région.

 

 

 

 

La tour offre une magnifique vue à 360 degrés.

Il est temps de redescendre et d’aller chercher notre point de bivouac, dans cette région pas facile de trouver un petit coin tranquille. mais profitons de la descente en pleine forêt pour apprécier la faune et la flore locale


Un stop dodo bien mérité, profitons du beau temps pour faire la tambouille en extérieure …La nuit tombe avec le froid, nous rapatrions donc à l’intérieure pour le repas pendant que Wapi se prend pour danseur de rue avec son poste de radio….

 

 

 

 

>> Suite 2 ème partie 

 

 

Allemagne (au cœur de la forêt noire) 1ère Partie

Pour commencer le temps n’est vraiment pas avec nous , nous allons faire les 700 km qui nous séparent de l’entrée en forêt noire sous des averses. Partis de très bonne heure nous espérons arriver au premier camping avant 17H car après cette heure il est très difficile d’avoir une réception ouverte, donc messieurs les campeurs arrivés de bonne heure si vous désirez avoir une place…


Château-fort de Rothelin

Pour notre première halte , un site impressionnant . Visible de loin, le pittoresque château de Rothelin siège sur un promontoire boisé à l’extrémité du Wiesental. Sa situation à proximité immédiate du Rhin jouait autrefois un rôle capital

Un peu d’histoire …

Depuis sa création au XIIe siècle, le château est le siège ancestral des seigneurs de Rothelin, il est au Moyen Âge le centre d’échanges culturels. L’extension du château à ses dimensions actuelles remonte également à la dynastie des Hachberg. Le château passa aux mains de la maison de Bade en 1503, détruit par la France en 1678 et depuis le XIXe siècle, la ruine renait de ses cendres et suscite de nouveau l’engouement des touristes  pour son caractère romantique et son environnement pittoresque.

Suivez le guide et surtout n’oublier pas le pourboire pour m’acheter un pot de miel..

 

Un pont-levis mène à la basse-cour

Le vaste château est divisé en deux parties : la basse-cour et le château supérieur. Les deux imposants donjons confèrent au château sa silhouette unique. clic et découvre les  détails


BAD SÄCKINGEN

Cette étape est l’une des curiosités de notre voyage, la ville possède un magnifique pont couvert regarder la suite de l’article pour en savoir plus ….

Avec une longueur de 203,4 mètres, le pont en bois de Bad Säckingen est le plus long pont couvert en bois d’Europe. Il relie la ville allemande de Bad Säckingen au village de Stein en Suisse.

Du village de Bad Säckingen vous entrer dans le pont…

Au milieu une ligne vous indique le passage de la frontière …

                                                     ça y est vous êtes en Suisse

Mais ne partez pas sans faire un tour dans le petit village . Bad Säckingen est une romantique ville thermale sur le Rhin supérieur. Laissez-vous embarquer par le charme fou des façades des maisons, des fontaines et de la cathédrale baroque St. Fridolin. Je vous laisse découvrir en cliquant sur la photo ci-dessous.

Vous apercevrez les tours claires de la cathédrale St. Fridolin de loin. Ce splendide édifice rénové dans le style baroque aux 17ème et 18ème siècles rappelle la grandeur et l’importance de l’ancien couvent à l’origine de la construction de la ville.


Dernière étape de cette première partie.          A visiter absolument le village de Saint Blaise et sa magnifique basilique.

La ville est une combinaison parfaite d’une station de vacances et d’un  lieu de santé, Sankt Blasien en Haute Forêt-Noire allie la beauté du paysage avec des centres de remise en forme. Très réputée comme station de cure pour les maladies pulmonaires

Mais elle est très souvent visitée pour son église-coupole qui surprend par son gigantisme.

L’histoire raconte qu‘au XVIIe siècle, lorsque les moines de l’abbaye existante ont découvert le projet, ils l’ont jugé « insolent ». Rompus à l’austérité, ils y ont vu une insulte à leur vocation de simplicité. Ils ont fini par partir…

L’architecte, lui, est parvenu à ses fins : construire une église-coupole similaire à celle du Vatican, afin « de rendre gloire à la grandeur de Dieu ». La coupole, avec ses 36 mètres de diamètre, est parmi les plus larges d’Europe, celle de Saint-Pierre de Rome étant de 43 m.

L’intérieur est aussi surprenant : la rotonde est d’un blanc immaculé.

L’ intérieur est tout aussi impressionnant par la taille des colonnes, mais aussi par la blancheur des murs et plafonds. Je vous laisse regarder et découvrir l’édifice par les Sliders suivants.

Il est maintenant tard, direction notre nouveau bivouac. La région très montagneuse nous oblige à trouver un camping, mais pas facile, nous trouvons un tout petit camp non loin d’un cours d’eau où seuls les enfants du propriétaire jouent au ballon. Après une rapide discussions avec eux, ils nous laissent nous mettre où l’on veut, visiblement, nous sommes presque les seuls et même au départ du matin nous ne verront que les enfants …

Un petit apéro pour définir avec notre Road-Book  la deuxième partie de notre voyage.

Un petit déjeuner et hop c’est parti ….


Vers 2ème Partie

.

LA RÉUNION (Le retour) suite 5 et fin

Voilà notre voyage touche à sa fin, pour encore plus de lieux à visiter je vous conseille de visiter notre 1 er voyage en cliquant sur le lien ci-dessous.

Notre 1er voyage

Pour finir je vous propose un pêle-mêle de photos de notre séjour, j’espère que cela vous donneras envie de venir découvrir les beautés de l’ile de la Réunion.

 

 

Boissons localesLes rougails maison

Les champs de laveLes jardins

Les fleurs

Les MarchésPlages et montagnes

Couché de soleil & pique nique sur la plage

Les Temples TAMOULL’Architecture

The End


Retour aux voyages de WAPI

LA RÉUNION (Le retour) suite 4

Commençons par ma région préférée, le volcan de la Fournaise et sa plaine des sables. Un véritable dépaysement, une évasion sur une autre planète …

Pour y arriver il faut dépasser la couverture nuageuse, culminant à 2 632 mètres d’altitude, il est le volcan le plus actif de l’île.

Pour arriver au volcan, il faut passer par la » Plaine des Sables » c’ est un paysage lunaire à la beauté irréelle.

A une altitude moyenne de 2.260 mètres, la Plaine des Sables est délimitée à l’ouest par le rempart des Sables et à l’est, par le rempart du Pas de Bellecombe.

Complètement nue, couverte de scories  et de roches volcaniques, la Plaine des Sables s’offre soudainement à la vue des conducteurs au  point de vue du « Pas des Sables », à 2.350 mètres d’altitude.

prenons maintenant un peu d’altitude pour arrivée à l’enclos. Le piton de la fournaise est le volcan actif de l’île de la Réunion.
C’est un des plus actifs volcans de la planète, avec le Stromboli, l’Etna, en Italie et le Kilauea à Hawaii. Il mesure 2631m de haut.
On accède au Volcan, soit par la partie est, qui est le grand brûlé , ou si on veut voir le cône par le pas de Bellecombe. 

 

Le cône du piton de la fournaise a un diamètre de 3 km, il est situé au milieu d’une grande caldeira affaissée qu’on appelle l’enclos Fouqué (9×13 km) et profonde de 100 à 400m.

La dernière éruption volcanique date du dimanche 2 juillet 2023 et laisse encore apparaitre les trainée noirâtre des précédentes coulées de lave.

Suivez le guide, suivez le guide…. Ma parole…il se prend pour un guide touristique qui emmène un groupe de touristes… Et moi je suis le repère au bout d’un bâton…Grrrrr

 

 

 

Sur le chemin du retour il faut faire une halte au cratère Commerson. la vue est splendide, mais attention aux personnes sujet au vertige …

Bon il est temps de repartir direction maintenant les sites de cascades.tout autre chose mais aussi magnifique.


La réunion c’est aussi des dizaines de cascades toutes plus belles les une que les autres. Je vais essayer de vous faire une petite compiles des plus connues.

Top 10 de notre voyage

La cascade de  Bras rouge
Progressez jusqu’au Bras Rouge. Dans une descente régulière, de magnifiques panoramas sur l’intérieur du cirque de Cilaos se succèdent.– La Mare à Poule d’eau ( dommage quelle soit envahie par de la laitue d’eau)La cascade de  Langevin

Située dans le sud sauvage de La Réunion, la cascade de Langevin ou cascade de Grand Galet est un site composé de plusieurs chutes d’eau s’étalant sur la même paroi. C’est certainement la cascade la plus célèbre de l’ile et l’une des plus fréquentées.

 

 

 

 

 

 

– La cascade de  Niagara

Formée par les eaux de la rivière Sainte-Suzanne, haute de 25 mètres, la cascade assure un spectacle grandiose et vient se jeter dans un large bassin, où il est possible de se baigner ou d’évoluer en canoë-kayak. C’est un spot régulièrement fréquenté par les adeptes du canyoning.

Malheureusement à sec lors de notre passage

– Les bassins des Aigrettes et cascade de Saint Gilles

La région de Saint-Gilles-les-Bains, chaude et sèche, cache des trésors aquatiques à quelques centaines de mètres du centre ville.Des bassins, cascades et résurgences de toute beauté attirent chaque jour des dizaines de visiteurs malgré l’interdiction formelle d’y pénétrer.

Cependant, le parking du site est de nouveau accessible et la barrière qui bloquait l’accès au bassin des Aigrettes a récemment été ouverte. Il appartient néanmoins à chacun de prendre ses responsabilités, surtout si des éboulis récents sont signalés.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Continuons notre séjour  

 

Retour jours précédant

Retour au voyage de Wapi

LA RÉUNION (Le retour) suite 3

Situé à Saint Pierre (974) le jardin botanique du domaine du café grillé est une remontée dans le temps à travers les plantes.

C’est un jardin botanique créole qui s’étend sur une superficie de 4 ha. Il s’oriente autour de 2 thèmes chronologiques : la Réunion aujourd’hui et la Réunion des temps jadis. Le parcours vous permet de passer par les grandes cultures qui ont fait l’histoire de la Réunion. 

C’est l’une des visites incontournables de l’île, et mieux vaut arriver le matin de bonne heure pour participer à l’une des  2 visites guidées par jour (à 10h00 et 14h00) nous ferons découvrir de façon ludique et originale plus de 800 espèces exotiques. Cette flore abondante vous en apprendra plus sur l’histoire de l’île de La Réunion

Bon, assez blablaté, entrons dans le jardin, une oasis de fraicheur pour découvrir les 4 hectares de plantes exotiques, messieurs dames à vos appareils photo, je vous laisse découvrir en cliquant sur la photo, quelque uns de mes clichés sur le premier parcours.

On passe ensuite au jeu des lianes (alamanda, griffe du diable, « liane l’ail », tasse d’or (au parfum de coco), passiflore…Tiens , j’ai comme une envie de me laisser pousser les cheveux .

Yes … ça me va comme un gant, mais ça gratte …… Continuons avec des parterres d’orchidées, suivie d’une petite bambouseraie qui s’avère être l’espace zen du jardin.

Pour se retrouver dans toutes les plantes de la Réunion il y a une chose essentielle à retenir

Pour finir un petit café , café bourbon ,surtout à ne pas manquer


En route maintenant pour un autre domaine spécialisé dans la noix de coco…

En route pour découvrir tous les secrets de « l’Arbre de vie « (le cocotier) au travers des ateliers participatifs .
– L’origine et l’usage de la noix de coco à La Réunion – Apprendre à connaitre le palmier et les multiples usages de son fruit, le coco
– Transformations culinaires : Cueillir le coco, apprendre à le nettoyer, râper sa noix assis sur des tabourets traditionnels                      – une petite dégustation, avec modération bien sur.

Mais avant faite bien attention, le pirate des caraïbes rode …

 

 

 

 

 

 

A la suite vous aurez droit à une pause bien mérité…

Une dégustation pour découvrir

  • le sucre de coco fait à partir de la sève des fleurs du cocotier

  • l’huile de coco vierge obtenue à partir d’une pression à froid de la noix de coco

  • l’eau et la noix de coco fraiche

Bon j’espère que ce petit résumé vous donnera l’envie de passer une bonne matinée et sur tout je vous conseille de déjeuner sur place et de gouter au poulet coco servi dans des demies noix de coco.

 

 

 



Fatigante journée, j’en ai plein les pattes. Si on pouvait faire un petit détour par la plage pour finir cela serait super …


Continuons notre séjour  

 

Retour jours précédant

Retour au voyage de Wapi

LA RÉUNION (Le retour) suite 2

Bon , une nouvelle aventure, mais avant il faut reprendre un peu de force, Ce petit rhum avec un peu de miel me convient très bien, en plus j’ai une superbe vue sur le port de Saint Pierre. Direction un cimetière marin très spécial où de curieux et très étranges personnages sont enterrés.

 

Situé dans l’ouest de La Réunion, le cimetière marin est un cimetière français situé en bord de mer dans la baie de Saint-Paul, entre la Chaussée Royale et la Baie du Meilleure Ancrage.le cimetière recouvre un caractère pittoresque particulier avec ses allées bordées de cocotiers et ses frangipaniers fleuris

Il serait la dernière demeure de nombreux pirates parmi lesquels le célèbre Olivier Levasseur surnommé « La Buse », dont on cherche toujours le trésor, d’où le fameux trésor de La Buse.

 

 

 

Conformément à un souhait exprimé dans ses poèmes Le Manchy et Si l’Aurore, le poète parnassien Leconte De Lisle y est également enterré depuis 1977 après le transfert de sa dépouille depuis le cimetière du Montparnasse, à Paris.